lundi 20 août 2012

Alertés par les passagers, les policiers attendent sur le quai le capitaine ivre d'un bateau de promenade

Les automobilistes qui conduisent en état d’ivresse avancée, les policiers connaissent bien dans leurs missions quotidiennes. Un capitaine à la barre à roue de son bateau en état d’ébriété, ils n’avaient jamais vu et ils n’avaient jamais été amenés à pratiquer un test d’alcoolémie sur l’un d’eux. Les faits se sont passés samedi après-midi. Il est alors 17 h 30, une quinzaine de personnes se trouvent à bord du « Battant », l’un des bateaux de promenade d’une centaine de places qui permet aux visiteurs d’effectuer une balade sur la boucle du Doubs qui enserre la ville de Besançon et permet ainsi de voir le patrimoine architectural ancien d’une autre façon, notamment la Citadelle. Sauf que bon nombre de passagers ont trouvé que le capitaine avait un comportement pour le moins bizarre. Résultat, plusieurs d’entre-eux ont téléphoné à l’office de tourisme de la ville pour lui signaler cette attitude au poste de pilotage qui, visiblement, ne les rassurait pas et qu’ils trouvaient même dangereuse. À l’office de tourisme bisontin, on confirme : « On a reçu plusieurs appels qui allaient tous dans le même sens, on a alerté la direction de Voies navigables de France ». Au final, les passagers ont effectué la balade qui dure environ une heure au départ du pont de la République où se trouve une halte nautique. Une fois le bateau revenu et amarré à son quai, le capitaine a eu la surprise de voir qu’il était attendu par plusieurs policiers et un responsable de Voies navigables de France. Surtout, il a été invité à faire un test d’alcoolémie qui s’est révélé positif. Est-ce la chaleur qui en est la cause, le capitaine avait 1,60 gramme d’alcool dans le sang.

Procédure ordonnée

Plusieurs passagers mécontents ont tenu à remplir des fiches de réclamation qu’ils ont laissées à l’office de tourisme de Besançon : « On va observer la suite de cette affaire, on veille à la qualité de nos offres touristiques et de loisirs, cela d’autant plus que la clientèle de ces promenades est très familiale avec des enfants et des personnes âgées ». Il est vrai que pareille charge d’alcool pouvait avoir des conséquences sur la conduite du bateau qui franchit plusieurs écluses ainsi qu’un étroit tunnel sous la Citadelle de la capitale comtoise. De son côté, le procureur de la République indique qu’une procédure a été ordonnée et que le capitaine sera entendu aujourd’hui. Son attitude et son infraction relèvent du code de navigation fluviale divergeant du code de navigation maritime, peuvent lui valoir un an de prison et 7.500 € d’amende. Quant au retrait du permis bateau, temporaire ou définitif, il peut être prononcé.

http://www.estrepublicain.fr/faits-divers/2012/08/19/passagers-de-bateau-ivre
Enregistrer un commentaire