mardi 4 septembre 2012

Un accident de bateau sur l'A52

Hier matin, les gendarmes du peloton autoroutier sont intervenus vers 8 h 45, après que le conducteur d'un cross-over tractant un bateau de tourisme a perdu le contrôle de son véhicule. L'accident s'est produit sur la voie de gauche de l'autoroute A52, dans le sens Aubagne-Aix, au niveau de la descente entre la sortie Auriol et Pas-de-Trets.
À bord du Mitsubishi, une famille de quatre personnes originaires du Nord de la France, un couple d'une quarantaine d'années, légèrement blessé, et leurs enfants, âgés de 9 et 12 ans indemnes, a immédiatement été prise en charge par une vingtaine de sapeurs-pompiers du groupement Sud avant d'être conduite à l'hôpital Edmond-Garcin, "en état de choc", selon le commandant Varin.
Pour des raisons encore indéterminées, le conducteur - "qui n'a pas été contrôlé positif au test d'alcoolémie", d'après le lieutenant Tamet du peloton autoroutier - a vu son véhicule se retourner sur la voie de gauche, côté passager, la remorque s'est dételée avant de finir sa course devant la voiture, laissant choir le bateau sur le bitume. Seule cette voie a dû être neutralisée, ce qui a toutefois occasionné entre 3 et 5 km de bouchon, d'abord dans le sens Aubagne - Aix, puis Pas-de-Trets - Auriol sur l'autoroute A52. Les autres automobilistes circulaient sur la bande d'arrêt d'urgence.
Ce qui a compliqué l'opération pour les personnels d'Escota, c'est le "grutage" entre 9 h 30 et 11 h du bateau de 6 mètres de long, pris en charge par un dépanneur autoroutier agréé. Car l'embarcation flambant neuve a dû être déplacée d'un sens à l'autre, ce qui a incité nombre d'automobilistes à emprunter la départementale RD96. Le trafic est ensuite rapidement redevenu fluide, vers 11 h 15.
Le peloton autoroutier, chargé de l'enquête, a pu auditionner le couple avant qu'il soit hospitalisé. Mais pour l'heure, il semble difficile de déterminer la vitesse à laquelle roulait le véhicule, car n'étant pas entré en collision, le compteur ne s'est pas bloqué, assure-t-on de source proche de l'enquête.
Enfin, plus de peur que de mal dans cette histoire. C'est au niveau des compagnies d'assurance que maintenant tout va se jouer. Le propriétaire peut cependant être rassuré, son embarcation n'a subi que quelques égratignures..

http://www.laprovence.com/article/aubagne/un-accident-de-bateau-sur-la52

Enregistrer un commentaire